Dermopigmentation ? C’est quoi ça ?

par | Sep 16, 2019 | Conseils Maquillage Regard, Maquillage des Lèvres, Maquillage Sourcils, News Cils Expert

La dermopigmentation, pour des sourcils parfaits

La dermopigmentation est un tatouage semi-permanent qui vise notamment à corriger ou embellir les sourcils. À l’aide de micro-aiguilles, le pigment est déposé sur la couche superficielle de la peau.

La dermopigmentation : en quoi cela consiste ?

La dermopigmentation consiste à tatouer la peau, non définitivement, grâce à des micro-aiguilles qui pénètrent la couche superficielle de la peau pour appliquer les pigments. Le processus de dermo-pigmentation se compose généralement de deux étapes : une première séance lors de laquelle la peau est tatouée, puis une seconde séance, entre 3 et 4 semaines plus tard, pour corriger ou re-pigmenter certaines zones qui ont plus ou moins rejeté le pigment. Il s’agit d’un tatouage éphémère, donc la couleur s’estompe avec le temps. Les retouches sont nécessaires environ tous les 2 ans, selon l’évolution du tatouage semi-permanent. Malgré ces retouches indispensables, une dermopigmentation des sourcils reste un investissement sur le long terme, grâce à sa longue tenue.
La dermographie 3D est une technique qui permet de donner réellement l’illusion qu’il s’agit bien de poils et non d’un tatouage, grâce à son effet 3D. Les sourcils pigmentés n’offrent pas toujours un effet naturel, tandis que la dermographie propose de recréer les poils à l’identique. La dermopigmentation implique également les techniques du microblading et du maquillage permanent. Le microblading redessine le sourcil à l’aide d’une lame à usage unique, tandis que le maquillage permanent est appliqué à l’aide d’un dermographe électrique ainsi que d’aiguilles de dermopigmentation. Par exemple, le pigment microblading est déposé avec un stylo métallique et des nano aiguilles toutes rassemblées sur une ligne, ce qui forme alors une fine lame. Le résultat est très réaliste !
Pour choisir entre les différentes techniques, il faut d’abord étudier le cas de chacune de vos clientes. En effet, le choix de la technique peut dépendre de leur passé (ont-elles déjà eu recours au maquillage permanent ?), de leurs sourcils (sont-ils denses ou clairsemés ?), de leur couleur de cheveux et de sourcils, de leurs besoins, de leurs envies, etc.

Quels sont les objectifs de la dermopigmentation ?

La dermopigmentation est très utilisée pour sublimer les sourcils. En effet, pour ceux qui ont été excessivement épilés, qui ne sont pas très fournis ou homogènes ou encore qui sont asymétriques, le tatouage, même semi-permanent, permet de les corriger, par exemple en ajoutant des “poils”. La dermopigmentation peut permettre de redessiner les sourcils, pour qu’ils semblent mieux structurés ou encore plus fournis. Par exemple, dans le cas de sourcils épais, une petite touche de dermopigmentation placée au niveau de l’arc peut rendre le regard d’autant plus féminin et intense, sans même avoir besoin d’affiner les sourcils. Pour les femmes qui ont au contraire trop insisté sur la pince à épiler, ajouter quelques points de dermopigmentation permet de donner l’illusion de sourcils de nouveau complets et suffisamment fournis. Avec ce type de tatouage semi-permanent, le sourcil est embelli et le regard gagne en intensité !
Cependant, la dermopigmentation n’est pas seulement utile aux femmes qui souhaitent retrouver la beauté des sourcils nets, symétriques et fournis à la Cara Delevingne. Elle peut aussi se rendre utile pour embellir la bouche. En effet, la dermopigmentation permet de redessiner le contour des lèvres, pour que celles-ci apparaissent plus épaisses par exemple, ou encore de les teinter. Elle fait aussi office de maquillage semi-permanent : les yeux peuvent être prolongés par un trait d’eyeliner tatoué et les cils peuvent même être allongés.
Il faut savoir que la dermopigmentation est également utilisée dans le milieu médical, pour dissimuler notamment des cicatrices ou des brûlures, pour corriger des malformations ou encore pour redessiner les poils manquants après une chimiothérapie. Elle peut permettre à des personnes complexées ou marquées de retrouver leur confiance en elles, grâce à de petites corrections.