Comment ouvrir un salon d’extension de cils ?

par | Oct 2, 2022 | Formation | 0 commentaires

Désormais très populaire auprès d’une clientèle de plus en plus variée, la technique des extensions de cils s’est fait une place majeure auprès des prestations les plus demandées sur le marché de l’esthétique. Très appréciée, nombreux sont ceux/celles qui se lancent aujourd’hui dans des formations diverses dans le but de se proposer en tant que prothésiste ciliaire. Cils Expert se met à votre disposition et vous dévoile tous les conseils pour se lancer dans ce milieu.

Le métier de styliste en extension cils à cils

Proposer des services en extension cil à cil, c’est savoir sublimer le regard de ses client(e)s et de mettre ainsi en valeur leur visage. On trouve dans ce milieu plusieurs techniques de cils à cils qui s’adaptent aux différentes demandes d’une clientèle toujours plus pointilleuse.

Il existe deux techniques : le volume russe et l’extension cils à cils.

  • Les extensions de cils sont des cils synthétiques collés de façon permanente sur la base du cil naturel. Cette technique de cils à cils s’effectue avec l’usage de deux pinces afin de joindre le cil synthétique à celui qui est naturel afin de créer un volume sur la surface de l’œil.
  • Le volume russe va vous permettre de souligner le regard à l’aide de plusieurs bouquets de cils déposés sur la base des cils naturels. Cela demande de coller tout un bouquet sur un seul cil pour donner un regard encore plus intense contrairement aux extensions cils à cils.

Toutes les 3 à 4 semaines, un remplissage est nécessaire pour remplacer les cils perdus naturellement afin de garder cette sublimation du regard sur le long terme.

Connaître son métier

Une prothésiste ciliaire peut aussi bien pratiquer en institut que dans son propre salon. Aujourd’hui, il est tout à fait possible d’ouvrir et de tenir un institut de beauté du regard et des lèvres sans diplôme adéquat. Attention, un diplôme n’est pas obligatoire, mais il vous faut un minimum d’expérience pour pouvoir vous lancer dans ce projet. Il vous faut justifier d’un minimum de 3 ans d’expérience en tant que salarié dans un salon d’esthétique, d’un statut de travailleur indépendant et de qualités dans la gestion d’une entreprise.

Un CAP Esthétique et un BEP dans le même domaine sont généralement recommandés pour travailler en institut de beauté et pour pouvoir en gérer tout le fonctionnement. Nombreuses sont les personnes s’étant lancées dans l’ouverture de salons de beauté sans avoir un minimum de prérequis nécessaire pour exercer.

Quelle formation pour extension cils ?

Vous pouvez trouver de nombreuses écoles et instituts pour vous former à la technique des extensions cils à cils et du volume russe. Il est important de bien choisir où se former afin de ne pas investir dans des formations plus onéreuses qu’elles ne le sont réellement. Aujourd’hui, Cils Expert vous propose sur son site spécialisé de nombreuses formations en institut pour vous permettre de gagner en expérience afin de concrétiser votre projet professionnel. Sur notre site spécialisé, vous pouvez dès à présent suivre notre formation extension de cils telle que l’extension de cils à cils et de volume russe sur 3 jours, éligible aux financements CPF, OPCO, Pôle Emploi.

Concrétisez et financer son projet

Il est évident que vous ne pouvez pas ouvrir un salon d’extension de cils du jour en lendemain sans être préparé. Et cela même avec un projet qui tient la route. Il vous faudra établir dans un premier temps un business plan, trouver un local où vous établir et l’aménager. Selon votre situation, la procédure de création de votre projet et le statut juridique vont différer.

Toutefois, il est possible d’ouvrir un institut sans apport personnel ce qui facilitera votre emprunt à la banque. Pour présenter ce projet, il vous faudra apporter des éléments sur votre future rentabilité (chiffre d’affaires, la clientèle touchée, etc) et sur les aménagements à fournir dans la structure. Il est évident qu’une bonne étude de marché des instituts de beauté est essentielle pour vous lancer.

S’inscrire à la chambre des métiers

Vouloir monter son entreprise est une chose, mais gérer tout le côté administratif en est une autre. En tant que professionnelle de beauté, il est impératif d’inscrire votre activité au registre de la Chambre des Métiers pour obtenir votre numéro de SIRET/SIREN. Ce numéro vous permettra par la suite de monter légalement votre salon.

Pour ouvrir votre institut il sera nécessaire de fournir quelques informations :

  • Si vous allez exercer seule ou avec des salariés
  • Déclarer tous les mois votre chiffre d’affaires.
  • Ne pas dépasser un seuil de chiffre d’affaires : 72 000 € pour les prestations de services.
  • Tenir un compte précis de vos rentrées d’argent tous les mois.

Les démarches se font rapidement et avec simplicité. Il ne vous restera plus qu’à vous construire une clientèle et à vous lancer !